La magie dans tous ses états

La magie est-elle un art ?

Plutôt deux fois qu’une ! La magie peut être théâtralisée, il y a l’esthétique, la mise en scène, la scénographie, la présentation. On peut raconter des histoires ! Tout est possible. Certains spectacles sont écrits, joués par des comédiens avant d’être des magiciens : c’est le cas de l’excellent spectacle « Mentalisme musical » de Pascal Faidy ou les récents spectacles de Viktor Vincent ou encore de Yann Frisch, champion du monde français, vient du monde du cirque !

Je pense que se cloisonner à un art n’est pas une bonne idée. Il faut aller voir d’autres spectacles de tous genres, s’inspirer, prendre ce qu’il y a à prendre dans les autres arts. Kenris Murat a été primé avec un numéro mêlant danse et magie.

La magie a une assez pâle réputation auprès des théâtres parce qu’on s’imagine sûrement une magie à l’ancienne.

Magicien, illusionniste ou prestidigitateur ?

Tout ce qu’on veut ! J’ai toujours eu du mal, quel que soit le domaine, avec les termes. Tous ces termes parlent au public et regroupent, à quelques nuances près, la même chose.

Quels sont les différents types de magie ?

Il existe différentes catégories :

  • le close-up (englobant la cartomagie, qui est du close-up dans avec des cartes uniquement) pour du public très proche.
  • la magie de salon : entre le close-up et la magie de scène
  • la magie de scène avec les grandes illusions, la manipulation, le « Quick Change » (changement de costumes)
  • quelques catégories que l’on peut retrouver dans toutes les situations comme le mentalisme et la magie comique.
  • et enfin, d’autres catégories annexes comme les pickpockets, des ventriloques, des sculpteurs de ballons !